dimanche 11 mars 2018

Chroniques d'Or@nge Amer

Or@nge Amer tape l'incruste sur les ArTELIERS !





Pour tout savoir sur la programmation et les évènements,
c'est la page FB Orange Amer, Bar
ou guilainelagriotte@gmail.com






Si vous avez manqué les City Woodpeckers en octobre, Pierre Mussi et Ludovic Darras en novembre, Zaäk en décembre, Clément Peyronnet en janvier, c'est que vous étiez ailleurs.

Si vous avez manqué Swallow en février, c'est que la grippe avait frappé l'un d'eux mais ceux qui étaient là ont assisté à un boeuf mémorable après une première partie assurée au pied levé par Jef Kanji, aussi talentueux que généreux.

Alors ne manquez pas :


  • HEGOA le vendredi 16 mars









Et en attendant un site dédié à cette belle aventure, quelques traces pour ne pas oublier comment, il y a bientôt un an, La Griotte et Le Ménestrel ont sauté le banc.
Comment surtout, ils veulent faire d'Or@nge Amer autre chose qu'un bar, un point multi services, une épicerie ou que sais-je encore qui rentre bien dans les cases.
Un lieu où l'on aime ceux qui créent, qui travaillent avec leurs mains, qui chantent, jouent, peignent, sculptent, racontent, inventent, lisent ou cultivent l'art de ne rien faire autour d'un verre...


Le temps de vivre, de respirer l'air de ces montagnes plus vieilles que le temps, de se remplir des lumières d'ici, d'écouter ceux qui viennent, d'apprendre les chemins de traverse, de sillonner les bois, de dormir beaucoup, d'attendre le printemps, admirer les premières pulmonaires, concocter des recettes, rencontrer les petites mains, comprendre le parler Auvergnat, laisser reposer et inventer la légende d'Or@nge Amer.



Quand dans l'armoire il y aura assez d'images, de bidules et de souvenirs là, peut-être que la Griotte s'installera au clavier et bricolera un site pour vous annoncer qui, quand et comment passe le temps à Or@nge Amer.







D'abord, créer la fresque, couvrir cette immense page blanche verticale, selon la technique des cartes contées inventées sans le savoir il y a 7 ans...







Avec des craies de toutes les couleurs, dessiner en écrivant ou écrire en dessinant.







Des paroles de chansons jamais écrites comme celles qui m'accompagnent depuis toujours.







Des bribes de contes encore dans l'oeuf...






Ancrer tout cela dans le présent d'alors, entre deux morts d'importance.








Rendre hommage à tous ceux dont les mots et les chants resteront gravés.






Oser, après craies, feutres et collages, acrylique et encre de Chine.







Semer des citations comme cailloux blancs sous la lune...








Unir Lennon et Corringe sur une même vague.








Revenir à la case départ : cette enfance pleine de mots si bien balancés.





Ici, en Auvergne, dans un petit coin, la chanson pour l'Auvergnat.





Dame Souris ne trotte plus.











Enregistrer un commentaire